Rénover sa salle de bain : focus sur les erreurs à éviter

194

Si pour la rénovation d’une pièce de la maison, les bonnes pratiques et les astuces sont généralement les mêmes. Elles sont un peu différentes dans le cas de la salle de bain. Les propriétaires doivent, en effet, s’assurer que cet espace essentiel de la maison soit confortable, pratique et bien sécurisé. Pour ce faire et pour éviter toute déconvenue, voici une petite liste des erreurs et pièges à éviter.

Le revêtement et la peinture ?

L’une des grandes particularités de la salle de bain réside dans la forte humidité qu’il y a sur les lieux. Les murs, comme le sol, subissent quotidiennement des projections d’eau si bien que l’humidité arrive à pénétrer l’intérieur même des structures. La première erreur à éviter dans l’aménagement de la pièce serait de choisir un mauvais revêtement. Les propriétaires ont l’habitude de préférer le carrelage pour des raisons esthétiques. Certains choisiront même de poser des éléments fixes comme par exemple des douches totalement encastrées dans le carrelage. Ici, l’astuce est de s’assurer que l’installation ne soit pas poreuse et ainsi réduire les risques de détérioration causée par le contexte hygrométrique.

L’autre technique consiste à renforcer le carrelage ou la mosaïque antidérapante par un SPEC (un système de protection à l’eau sous carrelage). Pour les murs, le piège serait d’appliquer une peinture qui se détériore facilement. Aujourd’hui, des formules de peintures acryliques spéciales pièces humides sont disponibles. Bien qu’elles fassent partie des peintures à l’eau, elles sèchent facilement. Et avec le peu de solvants qu’elles contiennent, elles ont la capacité de réduire les risques de moisissures en limitant la condensation.

Si le budget le permet, les peintures bios sont les meilleures du marché. Le résultat est compact, couvrant. Les composés utilisés sont parfaitement adaptés aux contraintes environnementales. La surface peinte ne nécessitera aucun entretien particulier. Pendant les travaux de rénovation, les murs à peindre devront être nettoyés. Les traces de salpêtre ou de moisissures peuvent se répandre très rapidement avec l’humidité. Ce qui risque de faire décoller la peinture fraîchement appliquée.

Tuyauterie et robinetterie

Les canalisations et les tuyauteries sont indispensables dans une salle de bain. L’erreur la plus fréquente lors de l’installation de la robinetterie est, bien sûr, la condamnation de l’accès à la structure. Les propriétaires ont l’habitude de cacher les raccords et les tuyaux dans les murs ou dans le sol. Le vrai problème avec cette méthode, c’est qu’il est difficile de les atteindre en cas de fuite. Les professionnels conseillent donc l’utilisation de trappes. Ainsi, il sera plus facile d’intervenir en cas de dégâts des eaux puisqu’on n’aura pas à détruire une partie du sol ou des murs.

Aération et éclairage

Les moisissures ne sont pas les seuls méfaits de l’humidité dans une salle de bains, car il y a aussi les mauvaises odeurs. L’erreur lors de la rénovation de la pièce serait d’oublier d’installer un système d’aération, notamment quand l’espace disponible est assez restreint. Plus la dimension est réduite, plus il est important de bien l’assainir. Le fait qu’il y ait des fenêtres est déjà une bonne chose. Toutefois, pour plus d’efficacité, le mieux serait d’opter pour une VMC (ventilation mécanique). Selon la configuration de la salle de bain, il est possible d’ajouter un système de chauffage supplémentaire (surtout pour les grands espaces). Si les propriétaires prévoient de changer totalement de matériel, les modèles qui fonctionnent par ventilation double flux avec récupération de chaleur sont les plus intéressants.
L’éclairage, en ce qui concerne la salle de bain, nécessite un agencement particulier. À la différence du salon ou de la cuisine, cette autre pièce de la maison est celle qui doit être la plus fonctionnelle. L’erreur serait de choisir des équipements inadaptés. Dans le cas de personnes âgées, un mauvais éclairage augmenterait les risques de chutes. Mais même pour les autres, cet élément sera utile quand il faudra bien assurer son rasage ou réussir son maquillage.
La bonne pratique consiste surtout à multiplier les sources de lumière. Ainsi, l’utilisation de spots, de LED intégrés et d’appliques murales est recommandée. On peut aussi ajouter quelques grands miroirs. L’éclairage devra être homogène et dépourvu d’ombres. Les lumières seront à placer au niveau des zones les plus fréquentées de la salle de bain. Pour chaque installation, le respect des normes électriques est primordial.

Last modified: 8 février 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *